Centre d'Archives et de Recherches pour l'Histoire des Femmes

Pièce commémorative de 2 Euro d’Isala Van Diest et Marie Popelin


Isala Van Diest et Marie Popelin, qui ont été à l’initiative de la première organisation féministe belge à la fin du 19ème siècle, 
 figurent depuis 2011 sur une pièce de 2 Euros.

A l’occasion du centenaire de la Journée Internationale des Femmes, la Banque Nationale a émis 5 millions d’exemplaires de cette pièce. C’est la première fois que des femmes ne faisant pas partie de la famille royale apparaissent sur une pièce de monnaie. 

Isala Van Diest (1842-1916) est la première femme médecin en Belgique. Dans les années 1870, les Universités belges n’acceptaient aucune fille dans leurs cursus. Isala effectue donc ses études à l’étranger et obtient finalement l’autorisation par arrêté royal d’exercer la médecine en Belgique en 1884. Elle ouvre ensuite son cabinet à Bruxelles et travaille dans un refuge pour prostituées. Isala Van Diest fait partie, avec Marie Popelin, des fondatrices de la Ligue belge du Droit des Femmes en 1892. 

Marie Popelin (1846-1913) exerce pendant plusieurs années la profession d’institutrice jusqu’au moment où l’ULB ouvre ses cours aux femmes. Elle s’inscrit à la Faculté de Droit et obtient son diplôme avec brio. Malheureusement, lorsqu’elle s’inscrit par la suite au Barreau afin d’exercer sa profession d’avocate, la Cour d’appel et la Cour de cassation refusent sa prestation serment. Bien qu’aucune règle ne s’oppose à l’accès des femmes aux professions juridiques, les Cours estiment que c’est inapproprié pour une femme. Marie Popelin s’avère être une des figures de proue du féminisme belge. Ce n’est qu’en 1922, presque dix ans après sa mort, que les femmes obtiennent l’accès au Barreau.

 

© Secrétariat Général de la Banque national de Belgique